Matins paresseux: Les gaufres belges


Dans notre famille, les gaufres belge sont le brunch de choix. Puisque la recette est faite avec de la levure et que la pâte doit monter, c’est une recette que je réserve pour les occasions spéciales et les matins paresseux.

Premièrement, il vous faut une balance. Vous n’avez pas de balance de cuisine? Allez en acheter une. Mes lecteurs français seront sans doute surpris d’apprendre que les nord-américains cuisinent au volume et non au poids. Or, la cuisine, c’est l’art des proportions. Et les proportions sont plus précises en poids qu’en volume. (Je semble m’y connaître mais je serais incapable de vous expliquer pourquoi les proportions sont plus précises en poids qu’en volume. Ç’a probablement à voir avec la masse de différents ingrédients — comme des oeufs vs la farine — tout ce que je sais c’est que mes meilleures recettes sont en poids plutôt qu’en volume.) Vous aurez donc besoin d’une balance comme celle-ci, c’est-à-dire sur laquelle vous pouvez mettre votre propre bol. Ça salit moins de vaisselle tout faire dans le même bol.

Vous aurez besoin de:

– 1 litre de lait, plus extra pour alléger la pâte.

– 200 gr de beurre

– 200 gr de graisse. J’utilise du Tenderflake (saindoux). J’imagine que vous pourriez utiliser du Crisco (graisse végétale) mais faites-le à vos propres risques. Tout beurre? Peut-être mais encore là, à vos propres risques et soyez prêts à devoir ajuster les autres ingrédients.

– 15 gr. / 3 c. à thé de levure sèche traditionelle + un peu de sucre pour l’aider à monter. Ce n’est pas dans la recette originale mais ça aide.

– 1 kg de farine. J’utilise de la farine tout-usage non-blanchie.

– 5 ou 6 oeufs

– 1 bouteille de bière blonde. Moi je ne connais rien à la bière et j’utilise ce qui se trouve dans mon frigo. Aujourd’hui, une canette de Bitburger.

(Je dis toujours que la meilleure partie de la recette est de s’ouvrir une bière à 7 heure du matin. Ça me rappelle le jour où je suis allé acheter la bière pour les gauffres enceinte de 8 mois. J’essayais de ne pas avoir l’air trop enceinte avec ma caisse de 12…)

1. Prenez une grosse casserole. La pâte a besoin de monter alors vous ne voulez pas un récipient trop juste. Faites frémir le litre de lait et faites fondre le beurre et la graisse dans le lait. Lorsque le beurre et la graisse ont fondu, laissez le lait refroidir. Ça prend du temps. Je dirais une bonne heure. Si vous ne laissez pas le lait refroidir suffisemment vous allez tuer la levure lorsque vous l’ajouterez. Fermez le feu, oubliez votre lait et allez faire le lavage ou courir 10 km…

2. Lorque votre lait est tiède — Tiède. Pas chaud, tiède — ajoutez le sucre brun et la levure et laissez reposer une quinzaine de minutes jusqu’à ce que la levure soit mousseuse. Allez continuer votre lavage ou prendre votre douche. Si la levure ne devient pas mousseuse, c’est bien quand même: elle finira de se dissoudre lorsque la pâte montera.

3. Maintenant, ça devient intéressant. Mettez la casserole sur la balance de cuisine et remettez la balance à zéro. Ajoutez 1 kg de farine. Cool! Vous n’avez même pas sali une tasse à mesurer! Mélangez la farine au batteur avec le mélange lait,beurre, levure. Ajoutez les oeufs un par un et mélangez bien. Si vous êtes comme moi, la pâte épaisse va remonter le long de vos batteurs. C’est vraiment emmerdant. Un  jour, je vais inventer les batteurs à tiges extra longues. Lorsque la pâte devient plus liquide — avec l’ajout des oeufs — elle a moins tendance à grimper le long des batteurs. C’est la vie. Laissez reposer quelques minutes. Pourquoi? Je ne sais pas. C’est dans la recette originale et je fais tout le temps ce qu’on me dit :-p

4. Ajoutez la bière en alternant avec la même quantité de lait jusqu’à ce que la pâte soit liquide mais pas trop liquide. Liquide mais pas trop liquide… vous vous demandez sans doute ce que ça veut dire. Je n’en ai aucune idée. C’est ce que la recette originale dit. Essentiellement, vous voulez une pâte qui est assez légère pour monter facilement mais pas tellement liquide qu’elle en écrase ses bulles. On se comprend? Quand vous aurez comme moi fait cette recette régulièrement pour une dizaine d’années, vous allez développer un sens de la consistence idéale de la pâte. Il faut bien commencer quelque part.

5. Laissez monter la pâte jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume. Ou jusqu’à ce que ce soit l’heure du brunch. “Laisser monter la pâte” signifie… “laisser monter la pâte”! Pas touche! Sinon vous allez crever toutes les merveilleuses bulles d’air qui font monter la pâte et qui donnent aux gauffres leur merveilleuse consistance moelleuse à l’intérieur, croustilante à l’extérieur. On ne mélange pas, on ne goûte pas, on laisse. la. pâte. tranquille. Idéalement, vous placeriez la casserole pleine de pâte à l’endroit où vous allez vous en servir pour faire les gauffres (genre, à côté de votre gauffrier). Comme ça vous n’aurez pas besoin de déplacer la casserole une fois la pâte montée et mettre les merveilleuses bulles en danger d’écrasement.

6. Lorsque la pâte est prête, faites vos gaufres en vous assurant de… tous ensemble… laisser la pâte tranquille! C’est-à-dire que vous prenez une louche de pâte délicatement, vous faites la gauffre et c’est tout. J’évite même de remettre la louche dans la pâte entre deux gauffres. À ce stade, la chose la plus importante est de surveiller les gourmands et les curieux (souvent la même personne) afin d’éviter qu’ils n’aillent se mettre les doigts dans la pâte. Ou la mélange. Vous avez des gens comme ça dans votre famille? Qui pensent aider en mélangeant ce que vous préparez? Moi oui.

Et voilà. J’utilise un fer à gaufre Waring Pro que je peux tourner une fois la pâte étalée. C’est l’appareil idéal. Waring ne fait plus ce modèle, il a été repris par Cuisinart. J’ai un deuxième fer à gauffre Cuisinart d’un différent modèle (car je fais souvent des gauffres quand je reçois) mais il ne fait pas d’aussi bonnes gauffres que le modèle rotatif.

7. Une note pour la conservation des gaufres pendant le repas et après: les gaufres prennent beaucoup plus de temps à faire qu’à manger. Vous voudrez donc avoir quelques gaufres de prêtes avant le repas. Cependant, faites attention: si elles sont conservées sur une surface plate telle qu’une plaque à biscuit, elles vont vite perdre leur croustillant et devenir cahoutchouteuses. Je garde les miennes directement sur la grille du four. Je fait d’abord chauffer le four à 350 puis lorsqu’il est chaud, je l’éteinds et je m’en sert comme réchaud. Je sers les gaufres sur une grille à biscuit pour la même raison.

8. Cette recette donne environ 5 douzaines de petites gaufres carrées ou une trentaine de grosses gauffres rondes. À la fin du repas, vous pouvez mettre les restes au congélateur et les enfants pourront les mettre au grille-pain pour leur petit déjeûner. Comme un Eggo. Mais plus bon.

Advertisements

3 thoughts on “Matins paresseux: Les gaufres belges

  1. En fait tu m’as volé les souvenirs chéris que je voulais transmettre à mes petits-enfants en commençant ta tradition de gaufres.

    Je voulais que cela reste mon exclusivité et que mes petits-enfants se rappellent avec nostalgie :

    tu t’souviens quand on allait manger des gaufres chez mamie.

    Bon, j’espère qu’ils auront d’autres souvenirs nostalgiques de leur mamie chérie.

    1. Les enfants ont des bons souvenirs de la bouffe de mamie d’une manière ou d’une autre: à chaque fois que j’essaie de faire quelque chose qu’ils ont déjà mangé chez toi ils demandent “Pourquoi c’est toujours meilleur chez mamie?”

      Je leur dit toujours que c’est parceque tu mets plus de beurre!

  2. Bonjour !
    j’ai essayé ta recette pour tester notre moule à gaufre de Noël…. hmmmm…. quel délice !
    j’ai divisé les proportions par cinq (et oui, nous étions que tous les 2 et mon congélo n’est pas immense) et je n’ai mis que du beurre. Elles sont délicieuses !!
    je retrouve presque le goût des gaufre de la foire Saint-Romain !
    merci beaucoup !
    Anne (Langard, ex-Jacob!)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s