Été 2016 – Des nouvelles de la famille


Bonjour tout le monde, ou du moins ceux qui me lisent en français! Il y a longtemps que je vous dois des nouvelles fraîches mais j’ai à peine écrit deux phrases qu’un enfant se réveille: interruption à point qui illustre bien pourquoi je n’ai presque rien écrit depuis un mois. Alors on commence comment?

L’été est arrivé comme à chaque année le 21 juin, avec l’anniversaire de Colin, mais pour notre famille les vacances ont commencé un peu plus tôt — en mai — afin de me permettre de travailler sur un contrat de rédaction technique. Nous avons eu le plaisir d’accueillir une jeune fille pour l’été qui est venue garder les enfants pendant que je travaillais. Travailler de la maison avec de l’aide s’est révélé une solution idéale qui m’offrait un certain équilibre et me donnait un peu d’espace pour respirer après une année intense d’école à la maison et de récupération.

Au tout début des vacances, Lucas s’est cassé la jambe en sautant sur le trampoline. Avoir un petit éclopé a certainement mis une bonne cuiller de sable dans nos engrenages. Les 5 plus jeunes allaient passer l’été à la maison, un petit été tranquille, marqué par les randonnées dans la forêt autour de la maison, les picnics à la plage du village et les visites au Daily Scoop, le comptoir à crème glacée local. Avec la jambe dans le plâtre jusqu’à la hanche, les randonnées en forêt étaient difficiles, la plage était impossible, ça nous laissait le comptoir à crème glacée que nous avons honoré par notre présence sur une base presque quotidienne. En août, nous avons fait notre pèlerinage annuel au camp familial, lieu de repos et de ressourcement — enfin, autant que les vacances avec les trois plus jeunes le permettent.

summer-2016-collage

Au début de l’été, j’ai commencé à publier des vidéos genre “tranche de vie” sur YouTube avec l’espoir d’augmenter ma visibilité en ligne. Je n’ai pas eu le succès espéré et je me suis retranchée en août. Le temps requis par l’assemblage de me petits vidéos empiétait sur tout mes autres projets et sans vraiment faire de différence sur mes statistiques. Bref, je dois accepter que mon message — qu’il soit écrit ou filmé — n’est populaire qu’auprès d’un noyau loyal de supporteurs — et de membres de ma famille — qui me suivent depuis le début. J’ai beaucoup de plaisir à écrire et à produire mes vidéos mais je ne crois pas que mes publications vont me permettre de gagner un revenu. Bref, j’ai passé un peu de temp cet été à accepter que mes projets écrits ne sont qu’un hobby et que la rédaction technique est mon gagne-pain. C’était une réflection importante pour moi car j’ai passé les dernières années à justifier le temps que je passais à écrire et à produire mes vidéos comme un investissement dans ma carrière. Cette conclusion donnait un certain aura, une priorité, à mon écriture en relation à mes autres ambitions et passe-temps. Lorsque j’ai accepté que mon écriture ne résonnait pas auprès d’un large public, ça m’a donné la permission d’explorer d’autres formes d’expression qui m’apportent du plaisir mais pour lesquelles je n’ai aucun talent ou ambition, comme la peinture, la poésie et la musique.

thumbnail-collage

En partageant cette reflection avec vous, je ne cherche pas les compliments ou les encouragements. Je veux seulement vous dire que le monde de l’Internet dans le fond, c’est un grand concours de popularité. Et je n’ai jamais été populaire à l’école. Là où je réussi à faire une différence, c’est plutôt dans les présentations que je fais auprès de petits groupe intimes et dans le contact personnel avec les lecteurs qui communiquent avec moi par téléphone ou par email pour avoir des conseils et de l’encouragement. J’ai rencontré des familles extraordinaires par le biais de mon blogue et c’est une présence en-ligne que j’ai du plaisir à maintenir. J’ai beaucoup réfléchi sur la tension qui existe entre rejoindre une large audience qui me permet de gagner un revenu ou poursuivre mon bout de chemin anonyme mais significatif. Idéalement, j’écrirais des choses qui changent la vie de millions de personnes et j’en ferais ma carrière. Cependant, il semble que pour le moment je ne réussi à toucher qu’une poignée de familles mais que ce contact est significatif. Qualité versus quantité. Je rêve d’avoir une grande quantité de qualité mais ce sera pour plus tard, peut-être quand les enfants seront plus grands.
Les enfants vont bien. Clara commence sa troisième année d’université et travaille pour la réserve des Forces Armées Canadiennes comme ingénieur de combat. Colin commence sa deuxième année d’université au Collège Militaire à Kingston en Ontario. Éloïse et Marie sont retournées à l’école cette année après 2 ans à la maison pour terminer leur cours secondaire. David et Sarah continuent à être éduqués à la maison, les jumeaux — qui vont avoir 5 ans cette semaine! — commencent à faire “du travail” avec beaucoup d’enthousiasme. Nous avons terminé l’année d’école 2015-2016 à la maison par la peau des dents en mai dernier et j’ai immédiatement commencé à faire de l’anxiété en pensant au mois de septembre. Je croyais que j’étais un peu brûlée et que mes nerfs se calmeraient avec un peu de repos et un changement de routine. Malheureusement, l’anxiété est devenue de plus en plus sévère alors que Septembre approchait et vers la fin août, j’étais complètement sur le carreau. Nous avons dû changer notre plan d’attaque afin de continuer à mettre un pieds devant l’autre. Paul a pris la responsabilité de l’école à la maison et reste à la maison avec les enfants deux jours par semaine et le samedi. Je m’occupe de l’école le lundi et le mercredi. Cet ajustement devrait me permettre de respirer et offrir aux enfants la structure dont ils ont besoin et que Paul est plus apte à fournir. La dynamique entre les enfants et moi est tendue, sans doute parce que je suis tendue, et j’espère que je vais retrouver mon air d’aller plus tôt que tard.

Je vous souhaite une bonne année scolaire. Rappelez-vous que que dans la vie, on avance ou on recule, il n’y a jamais de beau fixe. Du moins jamais pour longtemps.

summer-2016-collage-2

Advertisements

4 thoughts on “Été 2016 – Des nouvelles de la famille

  1. Chaani

    Merci pour ces nouvelles en français. Cela fait longtemps que je viens sur le blog (5 ans!) alors que je suis au bout du monde (Nouvelle-Calédonie, ce n’est pas la porte à côté) mais une telle vie extraordinaire, des découvertes, des tests, bref, la vie comme elle peut être me met du baume au coeur.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s