Des nouvelles de la famille


For my English readers: This is an update post about our family and our homeschooling adventures.

 

Depuis la naissance de Damien et particulièrement depuis le début de l’année scolaire, j’ai du mal à publier régulièrement sur mon blogue. Nos journées se passent à 2000 à l’heure de 5h du matin à 9h du soir puis nous avons une heure ou deux pour répondre aux courriels, flâner sur Facebook, remplir divers formulaires et préparer la journée du lendemain. Il y a un mois, j’ai enlevé l’application Facebook de mon portable car j’étais incapable de résister à la curiosité. J’ai immédiatement retrouvé quelques heures qui avaient disparu de ma journée, à coup de 30 secondes par ci et 5 minutes par là mais je me retrouve plutôt isolée. Lorsque je vais aux nouvelles en fin de journée, j’ai l’impression d’être une spectatrice un peu en retrait de la vie sociale qui se passe de l’autre côté de l’écran.

Voici donc un ramassis de nouvelles fraîches et moins fraîches, dans l’ordre désordonné de mes pensées, au gré de mes réflexions en un gris petit dimanche matin de septembre.

Il y a 3 semaines, nous nous sommes embarqué dans une nouvelle aventure d’éducation à domicile. En termes concrets, nous avons gardé 3 – bientôt 4 – enfants d’âge scolaire à la maison plutôt que de les livrer à l’autobus scolaire tous les matins. Lorsque les gens apprennent que nous faisons l’école à la maison, ils ont 3 questions (ou plus) : Pourquoi? Comment? Et qu’en-est-il du Français?

Le mouvement d’éducation à domicile (homeschooling) est particulièrement fort aux États-Unis et les anglophones ne manquent pas de ressources éducatives dédiées aux parents qui enseignent à leurs enfants. En français, nous devons utiliser les mêmes ressources que les salles de classe et ce n’est pas facile. Nous avons dû trouver une solution à mi-chemin entre une éducation à domicile strictement en français et les considérations pratiques qui me sont imposées par la taille de ma famille et les demandes d’une vie équilibrée. J’ai acheté des programmes en anglais pour les mathématiques et l’anglais (duh) et les sciences au secondaire. J’ai aussi un programme d’histoire ancienne qui est écrit en anglais mais pour lequel j’utilise des ressources primaires en français. Par exemple, Marie lit présentement une version simplifiée de l’Odyssée d’Homère en français, suivront d’autres textes sur la mythologie dans les beaux-arts (en français), la mythologie ancienne (L’épopée de Gilgamesh, L’Iliade) etc. qu’elle devra résumer et analyser en français. Pour l’enseignement du français, nous avons beaucoup de rattrapage à faire puisque mes enfants ont des problèmes de grammaire et d’orthographe assez prononcés. Bien qu’ils aient toujours fréquenté l’école française en Ontario, mon fils de troisième année écrit presque exclusivement à l’oreille (c’est-à-dire qu’il écrit les mots comme ils se prononcent) et ma fille de 8ième année écrit en français avec une structure de phrase presque exclusivement empruntée à l’anglais. Tous les deux ont déclaré que les livres en français « ça suce » et refusent de lire en français pour le plaisir. J’ai donc décidé de passer cette année à leur redonner le goût du français. Je leur fait lire des bons livres qu’ils doivent résumer en leurs mots. Nous révisons leurs phrases grâce à un Bescherelle de la grammaire de base. David doit apprendre par cœur une règle de grammaire par semaine (cette semaine par exemple c’était : « La phrase déclarative sert à raconter un évènement ou à donner une opinion. Elle commence par une majuscule et se termine par un point. ») David est en train de lire « Tistou les pouces verts » de Maurice Druon et doit trouver 3 phrases déclaratives par jour (il choisit généralement des phrase de type « Tistou était triste. » petit futé), les transcrire dans son cahier, souligner la lettre majuscule et encercler le point. Puisque son orthographe est trop pauvre pour que la dictée soit efficace, il doit copier les phrases directement du livre. Éventuellement, je lui donnerai des dictées tirées de son livre. Il doit également apprendre une poésie du Premier Larousse de la poésie. Marie doit apprendre une poésie de Victor Hugo tirée d’un recueil de poésie de Victor Hugo pour les jeunes publié par Bayard Presse. Et voilà. Pour l’instant, pas d’analyse grammaticale, pas d’examen, pas de vocabulaire à n’en plus finir. Seulement des bons livres et beaucoup de lecture.

Pourquoi l’éducation à domicile? Pourquoi pas? Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent que j’ai essayé de garder ma plus vieille à la maison il y a environ 12 ans. J’ai toujours aimé l’idée de l’éducation à domicile mais j’ai toujours manqué de confiance en moi. J’ai toujours cru que mes enfants apprendraient mieux d’une autre personne. J’ai toujours cru que je n’avais pas l’autorité et la patience nécessaires pour que l’éducation à domicile soit un succès. Lorsque nous avons acheté le terrain en campagne sur lequel nous construisons présentement notre maison, nous avons décidé que nos enfants seraient éduqués à domicile plutôt que de se promener en autobus scolaire à travers la campagne pour plusieurs heures par jour. Je suis arrivée à un lieu d’acceptation et de confort avec moi-même, avec ma personnalité, ma patience et mon autorité. J’ai appris en vieillissant que mon tempérament flegmatique n’était pas un handicap à la discipline mais mon meilleur atout. Nous sommes encore en train de trouver notre air d’aller mais après trois semaines, je peux déjà vous dire avec confiance que l’éducation à domicile de sera pas facile mais qu’elle en vaudra la peine.

La première étape incontournable de l’éducation à domicile c’est le « repassage » des petits plis de discipline et l’établissement d’une routine familiale fonctionnelle. Cet automne, nous passons beaucoup de temps à jeter les assises d’une dynamique familiale positive et constructive. Vous pouvez suivre nos aventures au jour le jour via Instagram où je publie sous le nom Happy_Chaos_ Notre vie familiale est conviviale mais il y a beaucoup de travail à faire pour déprogrammer la mentalité scolaire (les enfants étudient et maman s’occupe de la maison) et la remplacer par une mentalité familiale où tout le monde apprend et tout le monde s’occupe de la famille. Au jour le jour, j’essaie de faire passer le caractère avant le curriculum. C’est difficile, surtout avec les jumeaux dans les pattes et la personnalité plutôt intense de Sarah. Je me sens parfois très isolée, comme en traversée de l’Atlantique en chaloupe solo, et j’espère que nous allons atteindre notre altitude de croisière avant que je change d’idée, ha! ha!
Souhaitez-nous bonne chance!

Advertisements

3 thoughts on “Des nouvelles de la famille

  1. Waouhhh!!! Je vous félicite Véronique. Faire l’école à domicile n’est déjà pas aisé, mais réussir à tout concilier avec la vie de famille, c’est du domaine de l’exploit.
    Je ne sais pas l’équivalence française des niveaux d’études de vos enfants, mais si je peux vous aider, n’hésitez pas.
    Je me souviens qu’au collège, les professeurs nous interessaient à la lecture avec du Molière, nous transformions la salle de classe en pièce de théatre, c’était très vivant et interessant. Nous devions aussi lire “la case de l’oncle Tom”, “Croc-blanc”…
    Au lycée, les professeurs nous faisaient lire du Zola, du Balzac et du Shakespeare.
    Bon courage 🙂

    1. Merci Florence! Les enfants seraient en 4ieme, en CM1 et en CP s’ils étaient en France. J’ai aussi une fille en 9ieme année (3ieme en France)
      qui termine son semestre à l’école et qui va être éduquée à la maison lorsque nous allons déménager en décembre.

      Le niveau de littérature des élèves français est beaucoup plus élevé que celui des élèves Québécois et Canadien-français. J’espère y arriver avec mes enfants mais nous avons beaucoup de retard à rattraper!

      1. Etant entourée (entre les amis et la famille) de pas mal d’enfants de tous âges, je peux me renseigner sur les lectures qu’ils font, si ça vous interesse.
        Je demanderai aussi à ma famille qui habite à Québec, mon petit cousin doit être en classe équivalente au CP français.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s